Le PSUC Plongée à Némo 33

C’est par un petit matin gris que 16 d’entre nous ont pris la route en direction de Bruxelles. Leur objectif : Némo 33, la fosse la plus profonde du monde : -35 mètres (mon ordinateur à noté -34,7 mètres). 3 heures et demie de route et nous voilà arrivé. Presque tout le monde est la… sauf Joel qui a pris le ring Est et qui du coup a loupé la première plongée (ouaf ouaf). Après présentation de nos papiers, nous sommes littéralement sonnés par une cloche afin de nous diriger vers les étages, via un sas d’accès digne de la fosse aux lions. Les vestiaires sont corrects. A noter la surprenante découverte du prix du vestiaire : 50 cents non rendus. Cela change de nos vestiaires. Pour accéder à la piscine, quelques règles à respecter : pas de néoprène, pas de serviette, pas d’équipement de plongée personnel, dans le but annoncé de préserver la qualité de l’eau. Par contre, slips et bermudas larges depuis longtemps proscrits de nos piscines sont autorisés : cherchez l’erreur. Par ailleurs, le rinçage des détendeurs reste franchement à améliorer… De bonnes intentions mais une pratique à faire progresser. A l’accueil un briefing de qualité pour nous expliquer le site et les règles de sécurité à suivre. Pour ce qui est de la fosse elle même, l’eau est à 32°. Accès au bassin par un large escalier en aluminium très pratique. Première plateforme à 1,20 m environ, puis une marche de 2,50 m et une autre à 5,00 m avant d’accéder soit à une fosse de 10 mètres, soit à la fosse de 35 mètres. Les deux fosses sont connectées par un tunnel doté de 4 petites « grottes » disposant d’une bulle d’air permettant une dernière communication avant la plongée en eau profonde. Passage donc de 10 m au bassin de 35m par le tunnel. Là, comme on peut s’en douter, des bulles, des bulles, des bulles… il y a du monde sous l’eau. La descente s’effectue tranquillement. La lumière diminue petit à petit, rendant nécessaire l’éclairage des instruments. Au fond, quelques pieux parsèment le fond. On se demande pourquoi… Pour la sécurité, ce n’est pas top. Coté consignes, maxi 10 minutes sous la barre des 25 mètres, et sortie obligatoire dans la zone des 10 mètres 15 minutes avant la fin de la séance pour pouvoir décompresser tranquille. C’est aussi l’occasion de faire le tour des hublots et de faire un coucou à … Joël qui est finalement arrivé. Au final, une installation très sympa, avec quelques améliorations à apporter, mais au final un superbe outil pour les exercices en profondeur.
A midi, nous avons fait honneur à la table Taïlandaise dressée pour nous. Très bon repas Taï directement dans les locaux de la fosse. Les mets étaient fins pour un tarif très acceptable.
Seconde plongée à 15 heures, après une petite balade digestive. Tout s’est bien passé.
La journée s’est terminée pour quelques uns au centre de Bruxelles où nous avons un brin shoppé et mangé dans un boui boui à l’ambiance sympathique.
Au total une excellente journée. Une expérience à renouveler en tout cas, mais en ce qui me concerne, en formule week end la prochaine fois.

Le diaporama de la journée…